Les CPGE-ECT préparent des bacheliers STMG à entrer dans une Grande École de Management (Business School).
Compte tenu du flou terminologique qui entoure ces dernières, il est important de préciser 2 points fondamentaux :

1) ce qu’on appelle traditionnellement les « Grandes Écoles de Commerce » sont, en fait, des « Grandes Écoles de Management » (ou « Business School« ).

2) une »Grande École de Management » n’est pas une « École de Management »

 

1) Les « Grande Écoles de Commerce » sont des « Grandes École de Management » (« Business school »).

Historiquement, le terme générique utilisé pour désigner les premières grandes écoles de management a été « Grande École de Commerce » ou « École Supérieure de Commerce » (par référence à la première d’entre elles, la fameuse école des « Hautes Études Commerciales » : HEC).
En fait, ce qualificatif a été utilisé pour bien les différencier de l’autre type de grande école existant en France : les grandes écoles d’ingénieur (Polytechnique, Mines, Ponts, etc.).
Ceci explique pourquoi, lors de leur création, les CPGE préparant à l’entrée dans ces grandes écoles, ont été qualifiées de : « CPGE Économique et Commerciale ».

Mais, il faut bien comprendre, que les « grandes écoles de commerce » ont toujours formé des cadres et managers de haut niveau à tous les métiers du management : marketing, commerce, finances, ressources humaine, système d’information, droit, etc.
Prenant conscience des confusions que pouvait entraîner cette ambiguïté terminologique, les grandes écoles de commerce tendent à adopter une nouvelle appellation générique. Alors que traditionnellement elles se qualifiaient d’École Supérieure de Commerce (« ESC » ou « Sup de Co« ), la plupart se qualifient, aujourd’hui, d’École de Management (« EM« ) voire, pour bien marquer leur ancrage international, de Business School (« B.S. »).
Toutefois, pour des raisons de notoriété et d’image de marque, certaines grandes écoles ont conservé leur ancienne dénomination au risque d’entretenir ce flou terminologique (comme en témoigne, par exemple, les noms de : HEC, Sup de co de Montpellier, ESC Grenoble, E.M Lyon ou Skéma Business School)
Ainsi les différents sigles (ESC, Sup de Co, EM ou BS) recouvrent une seule et même réalité : il s’agit de Grandes Écoles formant à tous les métiers du management d’organisation.

.

2) Une « Grande École de Management » n’est pas une « École de management »

Il convient également de ne pas confondre « École de management » et « Grande École de management ». En France, il existe environ 250 « Écoles de commerce » contre moins de 26 « Grandes Écoles de commerce ».
Officiellement ne peuvent prétendre au titre de « grandes écoles » que les écoles inscrites au « Chapitre des écoles de management » de la « Conférence des grandes écoles » (association d’écoles reconnues par l’état et répondant à des critères particulièrement exigeants en termes de structure, d’équipe pédagogique, d’ouverture internationale et d’accompagnement des étudiants).

Concrètement les grandes écoles ont chacune leurs spécificités mais ont en commun plusieurs caractéristiques essentielles, qui sont à l’origine de la réputation de leurs diplômés auprès des entreprises :
.     ♦ recrutement d’étudiants à bac + 2 ;
.     ♦ délivrance d’un master (diplôme universitaire reconnu par l’état et au niveau international) ;
.     ♦ formation originale privilégiant la pratique (au moins 34 % de  stages en entreprise)
.              et valorisant les actions concrètes réalisées dans le cadre des associations de l’école) ;
.      ♦ ouverture internationale prononcée (cursus intégrant des cours en anglais
.               et, au moins, un séjour de longue durée à l’étranger) ;
.      ♦ une ou plusieurs certification(s) internationale(s) (label européen ou américain).

 .


>>> Pour aller plus loin :

• Les ‘Business schools’​ françaises de 1819 à nos jours : deux siècles d’un développement en marge de l’université, Bruno Magliulo, Linkedin (06/11/2017)
• Grande école : une appellation contrôlée ?, Karine Darmon, Studyrama.com (17/11/2017)
Palmarès des grandes écoles de commerce : faites votre classement personnalisé, L’Étudiant (page actualisée régulièrement)
Les vraies spécialités des Grandes Écoles de commerce, Marie-Anne Nourry, L’Étudiant.fr (03/12/2013)
Écoles de commerce : peut-on se passer des classes préparatoires ?, Géraldine Dauvergne, Le Figaro (25/11/2016)